Le canapé : plus qu’un meuble d’apparat, un accessoire multi-usage

Le canapé et le sommeil constituent deux notions inséparables. Un sofa n’est pas uniquement pour les invités. Ce sont surtout les propriétaires qui en exploitent toutes les facultés. Tout le monde s’est déjà endormi dans son divan. D’autres les choisissent convertibles pour en jouir autant le jour que la nuit.

Dormir dans son canapé : bonne ou mauvaise idée pour le corps ?

Tout le monde aime se prélasser sur son sofa. Il semble d’ailleurs bien plus confortable que le lit. Dormir dans son fauteuil n’est ni recommandé ni interdit. Tout dépend de la structure de la couche. Si le canapé est assez long pour accueillir tout le corps, il n’y a aucun souci. Par contre, dans le cas contraire, les positions inconfortables provoqueront des douleurs généralisées au réveil. La hauteur des accoudoirs importe, car ceux-ci servent souvent de repose-tête.

S’ils montent trop hauts, la nuque souffrira. Cependant, dans le cas où le divan allie confort et place, il vaut mieux ne pas perturber le repos de la personne endormie. Se rendormir après le changement de place peut prendre de longues minutes. En plus, la qualité du sommeil s’en ressent. Ainsi, il n’y a pas d’idées préconçues sur le fait de s’allonger dans son divan. Toutefois, acheter un nouveau canapé après un déménagement est conseillé.

Confronter les canapés convertibles à leur capacité à recevoir un dormeur

Les différents types de canapés convertibles se prêtent plus ou moins aisément à un usage quotidien. Le clic-clac ne convient que rarement. Le problème vient de son côté qui est plaqué contre le mur. Si l’on y dort à deux, une des personnes verra ses positions limitées. Par contre, le BZ et le canapé lit sont faits pour être utilisés au quotidien. Ils sont tous les deux conçus comme des lits, c’est-à-dire avec de véritables matelas. Cependant, il faut choisir ceux qui possèdent suffisamment de densité pour accueillir des dormeurs réguliers.

Seulement un lit ferme ne signifie pas un couchage dur. L’assise du fauteuil, qui va devenir le lieu de repos, doit soutenir le dos et la nuque, sans les déformer. De la même manière, les coussins assortis au sofa ne conviennent pas forcément comme oreillers. Donc, prévoyez des repose-tête spécifiques pour vos nuits. 

Attention aux réactions allergiques relatives au revêtement du canapé convertible

Les personnes souffrant d’allergie doivent faire attention à leur environnement. Les convertibles peuvent devenir de véritables déclencheurs. Dans la journée, le salon constitue le lieu de vie principal. Beaucoup de poussière y est soulevée et déplacée, alors que le tissu du fauteuil la réceptionne aisément. Or, la nuit, les voies respiratoires sont très vulnérables. Afin d’éviter des crises allergiques, choisissez des matières respirantes.

Un revêtement en coton naturel laisse l’air aller et venir dans le meuble. En outre, il est facile d’entretien et se décline en plusieurs coloris. Avant de vous coucher, n’oubliez jamais de secouer le lit, et même de changer les tissus. Choisissez précautionneusement la matière de vos couvertures de canapé lit et de meubles. Il existe des labels qui assurent l’existence de barrière naturelle anti allergique sur les tissus. Le label Safe front par exemple protège des champignons, des bactéries et des acariens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *